État de la sécheresse en Savoie : Prise de mesures de restriction

En raison d’une aggravation de la situation de sécheresse en juillet, les bassins de l’avant-pays Savoyard et du Chéran sont placés en situation d’alerte. Le reste du département est maintenu en situation de vigilance.

L’épisode de canicule de fin juin a marqué le début de la baisse rapide des débits sur tous les cours d’eau du département. Cette baisse s’est poursuivie sans interruption pendant le mois de juillet, très sec malgré la survenue de quelques épisodes orageux. Désormais, les débits se rapprochent par endroit des débits limites sous lesquels la vie biologique est mise en péril. Les premières situations d’assecs de cours d’eau ont par ailleurs été constatées sur les bassins versants de moyenne montagne (Bauges et Chartreuse), qui constituent les secteurs du département ayant connu la dégradation la plus rapide.

De plus, l’état de sécheresse avancée des sols, ainsi que les prévisions météorologiques pour les jours à venir (nouvel épisode caniculaire à minima jusqu’à la fin de semaine) impliquent que la dégradation de l’état des milieux aquatiques devrait s’accentuer sur la majorité du département.

Par conséquent, des mesures de restriction des usages de l’eau sont appliquées sur les bassins versants du Chéran et de l’avant-pays Savoyard. Ces mesures visent à limiter les consommations d’eau non indispensables dans le but de réserver la ressource aux usages prioritaires et de sauvegarder les écosystèmes aquatiques.

Pour ces secteurs, il est rappelé que les prélèvements directs dans les cours d’eau ou dans les ressources souterraines (nappes, sources) pour des usages domestiques sont interdits.

Par ailleurs, sont également interdits le lavage des véhicules hors station de lavage, le remplissage des piscines privées, le fonctionnement des fontaines en circuit ouvert et le lavage des voiries, hors impératif sanitaire. L’irrigation agricole, ainsi que l’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés (sauf jardins potagers), des stades et espaces sportifs sont interdits entre 8 h et 20 h.

Ces mesures sont applicables à compter du 24 juillet 2019.

L’application de ces restrictions est susceptible de faire l’objet de contrôles pouvant toucher l’ensemble des usagers.

Concernant le reste du département, toujours en situation de vigilance, la préfecture appelle les citoyens à une utilisation parcimonieuse de l’eau et incite aux économies d’eau, afin de limiter au maximum la pression sur les milieux aquatiques déjà mis à mal par les conditions météorologiques actuelles.

Cliquer pour consulter l’arrêté préfectoral 2019-0764 du 23 juillet 2019

Enfin, compte tenu de la sécheresse des sols, les milieux naturels sont particulièrement sensibles à des départs d’incendie. Il est donc rappelé l’interdiction générale du brûlage à l’air libre des déchets verts (arrêté préfectoral n° 2017-0248) et l’interdiction d’utilisation du feu à moins de 200 m des zones boisées (arrêté préfectoral n° 2018-1063).

Partagez cet article